Les différents types d’échafaudage

Les principaux types d’échafaudage sont les échafaudages mobiles ou fixes. Un échafaudage désigne une construction temporaire composée de tubulaires métalliques. Ces derniers soutiennent des planchers et permettent l’accès à des zones de travail situées en hauteur.

L’échafaudage mobile, pour les petits chantiers et l’échafaudage fixe pour les gros chantiers

L’échafaudage mobile ou echafaudage roulant est souvent utilisé par les particuliers et les professionnels pour les chantiers de quelques jours. Nous pouvons citer quelques types d’échafaudages mobiles. A commencer par l’échafaudage roulant qui est très pratique car il peut être déplacé facilement d’un endroit à l’autre. Sans oublier l’échafaudage pliant qui est très peu encombrant au stockage et très facile à monter. Enfin, l’échafaudage escalier qui est adapté aux différences de niveaux. Ce type d’échafaudage convient pour les escaliers, qui peut être à la fois pliant ou roulant. Quant à l’échafaudage fixe, c’est une installation qui a pour vocation de rester au même endroit. Il existe trois types d’échafaudages de ce type comme la version classique à usage professionnel pouvant aller jusqu’à 12 m de haut. En passant par l’échafaudage suspendu, volant ou console, conçu pour les chantiers spécifiques où il est impossible de placer un échafaudage fixe. L’échafaudage sur mesure, quant à lui, est spécifique pour les chantiers spéciaux pour respecter la réglementation en vigueur.

Les matériaux et les caractéristiques d’un échafaudage

Un echafaudage existe dans plusieurs matériaux. L’échafaudage en acier est le plus robuste si l’échafaudage en aluminium est le plus léger et le plus fréquemment utilisé. Vous pouvez aussi voir des échafaudages en fibre de verre, isolant et esthétique. Comme caractéristiques, l’échafaudage doit être sécurisant. Pour ce faire, il doit respecter les normes pour certifier la qualité du matériel utilisé. Tout élément d’échafaudage a une norme qui lui est spécifique et à laquelle il peut se rattacher. Il doit comporter des dimensions adaptées au projet de chantier, aux charges maximales, à la configuration des lieux… Par ailleurs, certaines consignes de sécurité sont mises en place pour une protection optimale sur l’échafaudage comme les protections latérales telles que le garde-corps, les parois pleines et les dispositifs permettant de prévenir la chute libre d’un corps sur moins d’un mètre comme le harnais de sécurité, le filet antichute… Toujours pour une meilleure protection de l’utilisateur, vous devez aussi respecter certaines précautions et consignes lors du montage et du démontage de l’échafaudage et de ses éléments : composants de l’échafaudage.

A lire également...